top of page

ET SI JE VOUS PARLAIS UN PEU DE MOI?

Dernière mise à jour : 6 janv. 2021



2020 a été une année difficile, cependant , elle a permis à plus d'une personne de pouvoir faire ressortir les talents cachés et de les mettre à profit.


En 2020, je quitte la Côte d'Ivoire pour souffler un peu, petites vacances de 2 semaines, j'envisageais faire un crochet au Canada, revenir sur la France et rentrer dans mon pays. Et finalement je reste confinée pendant environ 9 mois.


Cette fois-ci je voulais voyager sans mon ordinateur, afin de me couper de tout, malheureusement ou heureusement à 30 minutes de l'embarquement, je réalise que j'avais oublié certains documents de voyage, celui qui me ramène ces documents prend mon ordinateur et me le remet.

A l'exception des collègues de mon département des ressources humaines, personne ne savait que je faisais le télétravail depuis l'occident.


Depuis ces 3 dernières années, une idée trottinait dans ma petite tête : sortir de ma zone de confort, passer à une nouvelle étape de ma vie.

Je me décide enfin à franchir le pas, de là où je me trouvais, je quitte la sécurité d'un emploi très bien rémunéré, avec une très belle position, après 13 années de service dans la prestigieuse compagnie de téléphonie mobile africaine MTN ( du statut d'agent call-center, puis de conseiller client back-office, ensuite chargée de communication interne et d'évènements, pour terminer comme coordinatrice de projets HR).


(Cette mosaïque décrit mon parcours à MTN Côte d'Ivoire, de ma marguerite , décrochant les appels , puis traitant les requêtes pour me retrouver sur le terrain à donner de la joie et du bien-être à mes collègues.

Belle complicité avec "mon patron", Zain Reddiar , mon drh, cela pouvait être parfois électrique, et lorsque la tempête souffle, il fallait creuser un trou pour ne pas être victime, mais c'était un réel plaisir de bosser avec lui, les deux extrêmes, il faut pas être près de lui quand il s'énerve et hurle ! Il me disait, si je suis dur avec toi, c'est parce que je sais de quoi tu es capable, je préfère être rigoureux avec toi)


J'aimais beaucoup mon boulot, j'étais une brand-ambassadrice, j'avais la marque jaune dans mon sang, je donnais envie à tout le monde de vouloir bosser dans cette boîte, nul ne pouvait imaginer que je prendrais une telle décision.


J'avais besoin de faire des découvertes , de voyager, et d'exploiter les talents que j'avais.


Mon activité professionnelle, c'était du 100 à l'heure, je n'avais pas vraiment de vie sociale et affective, je ne vivais et respirais que pour mon boulot, j'étais bien souvent très fatiguée, notre corps nous donne des signaux qu'il ne faut pas ignorer.


C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai vu les réactions des uns et des autres, des collègues de la Côte d'Ivoire, et également des collègues des autres opérations :

"Tu as mis un souffle nouveau, toute ton énergie et tout ton amour au service des autres, tu vas vraiment nous manquer."


( accueil triomphal par mes champions, le 14 février 2019 pour mon anniversaire, la veille de 3 events très importants pour démarrer l'année)


Mon ancien supérieur hiérarchique, aujourd'hui Directeur des Ressources Humaines de Samsung Africa, me disait : "On ne peut pas faire des ressources humaines, si on aime pas les gens, continue d'aimer ce que tu fais et de transmettre tout ce que tu as par amour, ta plus grande satisfaction sera de voir le staff comblé"

Effectivement, ma plus grande satisfaction à la fin des events que j'organisais, à la fin de chaque induction ( accueil et intégration des nouvelles recrues dans l'entreprise) était de voir un sourire sur les visages de mes collègues ou de leur famille.


L'avant-dernier event qui a malheureusement dû être annulé à cause de la COVID-19 en janvier 2020 était un projet qui devait rassembler plus de 300 délégués des différents comités de direction de tout le groupe MTN. Nous avions bossé avec une boite d'évènementiel, mais une tâche toute spéciale m'avait été confiée par mon DRH, il m'a dit "je te fais entièrement confiance, tu gères ce volet, tu rendras compte à ton manager, mais tu as l'entière responsabilité sur les différentes sessions stratégiques!"

Gros challenge pour moi, j'ai réussi, même si l'activité n'a pu avoir lieu, j'ai été en contact avec plusieurs directeurs d'une vingtaine de pays : Afghanistan, Afrique du Sud, Nigéria, Cameroun, Bénin ....


J'ai organisé parfois seule ( les deux premières années 2014-2015) ou avec la collaboration de mes collègues de département , puis avec le support de boites d'évènementiels des activités allant de 700 à 3000 personnes.


(Je postule pour la position de chargé de communication interne et d'évènements , je quitte le Customer Service en Septembre 2014, et voici mon tout premier Event : Yello Detente , Octobre 2014, organisé en quelques semaines après mon arrivée aux Ressources Humaines, avec le support des collègues de ma nouvelle direction, sans agence, mon baptême de feu, j'ai conçu les différentes activités ludiques, le programme de la journée...)


J'ai beaucoup appris, j'ai souvent partagé des idées gratuitement à des connaissances dans les entreprises pour lesquelles ,elles bossaient ( maintenant cela ne sera plus gratuit!).


En 2017, il fallait innover dans les activités, le Directeur Général m'avait conseillé de penser à une fête du travail hors du commun. C'est ainsi que j'ai proposé le Djossi Party , j'ai suggéré que cette célébration se fasse dans nos locaux, mon directeur de département de l'époque n'était pas vraiment partant, il m'a dit " va faire des prospections de site et reviens avec de meilleures idées", mais têtue que j'étais, j'avais la conviction que ce serait une merveilleuse idée de le faire en interne.

Un jour, le DG passe devant mon bureau, dans le coin de la porte il me dit " alors quelle idée innovante tu m'as trouvé pour la fête du travail" , sans réfléchir, je lui ai dit ce serait top qu'on le fasse à Technology Center. Ravi de cette idée, il est tout de suite rentré dans le bureau de mon directeur pour le féliciter. A la vue de mon chef, l'expression du visage qui semblait dire : " tu es terrible toi ! ", je savais que j'avais tout intérêt à ce que cette activité ne soit pas un fiasco. A quelques jours de la tenue du Djossi Party, j'apprend que le nouveau PDG du Groupe allait être présent, mon DRH, qui n'était plus à ce moment mon supérieur hiérarchique, m'a dit "je compte sur toi pour que ce soit un event digne de ce nom"

Il fallait changer avec les classiques polos et t-shirt, penser à quelque chose d'autre qui fasse référence à la fois à la fête du travail et à Paquinou, j'ai proposé des t-shirts avec du pagne et du tricot, il fallait aussi changer avec nos casquettes classiques, m'inspirant d'un berret que j'ai vu porter une sous-directrice qui venait du Bénin, j'ai procédé à la commande basée sur le même modèle.

Mon concept était de créer un maquis à ciel ouvert, transformer tout un parking, une partie serait un village baoulé, dans lequel on offrirait des boissons locales et on ferait l'accueil des convives avant de passer dans le maquis. Il fallait faire un mini-festival des grillades, le prestataire le plus outillé était celui qui avait l'habitude d'organiser ce type de festival dans le pays.

Fierté pour moi de voir mon "bébé" , le site transformé, du jamais vu, il fallait y penser, cette année je célébrais les 10 années de service au sein de l'entreprise, la majorité de mes collègues ont été surpris d'entendre mon nom parmi les récipiendaires, pour la plus part, j'avais intégré MTN Côte d'Ivoire depuis 2014, ils ignoraient que j'ai été pendant plusieurs années derrière une marguerite , décrochant les appels de nos clients et traitant les réclamations. A l'appel de mon nom, je traverse toute la foule je monte sur le podium, il y avait le PDG, le DG et le VP ( vice-président west africa du groupe), lorsqu'on m'a remis ma distinction, le DG s'adresse au PDG : "C'est grâce à elle que nous sommes ici aujourd'hui, c'est son idée tout ce que tu vois, elle l'a conçu". J'ai eu les larmes aux yeux et la chair de poule, Rob m'a serré dans ses bras " I'm proud of you". Lorsque je répondais aux clients " Y'ello MTN, Michelle à votre service, que puis-je faire pour vous..." je n'aurais jamais pu imaginer que je me retrouverai un jour à être félicitée pour mes idées.



J'ai tellement d'anecdotes sur l'organisation des évènements, on m'appelait la force tranquille, je pouvais péter un câble mais dans le silence, je laissais surchauffer mon cerveau dans un calme indescriptible, la pression retombait lorsque mon DG venait me dire : "je suis fier de toi"



( La première photo est marquante pour moi, c'était en février 2016, le dg te cherche m'avait-on dit, j'avais peur d'avoir foiré, j'avais pas du tout confiance en moi, il m'a simplement dit, bon boulot, bravo, pendant que mon supérieur hiérarchique de l'époque m'avait dit quelques heures auparavant, ton travail est nul, c'est du n'importe quoi)


L'avant-dernière fête des pères que j'ai goupillé, il m'avait été demandé de faire une activité à zéro franc, j'avais vu sur la toile qu'une entreprise avait fait une surprise aux mamans dans la salle de classe de leurs enfants, eurêka !

Distribution de chocolat et faire venir les familles de nos collègues un vendredi, je reconnais que vers la fin j'ai failli me faire tabasser ( j'ai certainement créé des incidents diplomatiques, suivez mon regard, nos hommes sont des mystères ...)

Si une minorité était furieuse, j'ai vu des papas en larmes, heureux de voir leurs enfants et leurs épouses venir sur le lieu du travail. Avec la complicité des familles, nous avons réussi ce coup, ce n'était pas chose facile, une épouse avait menacé une de mes stagiaires : " tu sors avec mon mari, tu m'appelles pourquoi!" J'ai été obligée de récupérer l'appel pour rassurer la dame, en lui disant "c'est une surprise ne vendez pas la mèche s'il vous plaît."

Le stratagème pour bloquer les collègues au bureau un vendredi à 16h était de dire que le DG avait un message important à donner et qu'il passerait visiter chaque département. J'avais un collègue du HR qui nous posait problème, moins une il découvrait la surprise, aucun homme de l'entreprise à l'exception du DG et du DRH était informé de ce qui se tramait, mon DRH a dit : "Ray va faire tout foirer, assommes-le ou bâillonne-le", je ne pouvais m'empêcher de rire à sa vue, il fallait garder notre sang-froid et le faire tourner en bourrique.



Des challenges qui pouvaient rendre fou : " tu nous respectes pas, toi la petite-fille là, nous des pères et mères de famille...", mais au final, tout le monde jouait le jeu.


(Africa day challenge)


L'avantage que j'avais était que j'ai commencé au bas de l'échelle et que j'étais proche du peuple, j'entendais mes anciens collègues de la clientèle me dire, " tu es dans les hautes sphères de la boite, tu marches avec les grands, parle-leur de notre situation", pour organiser ce type de chose, il fallait être proche de tout le monde, comprendre leur besoin et surtout ne pas hésiter à faire remonter ce qui ne va pas afin d'éviter le pire.

Je n'étais pas manager, j'étais simplement coordinatrice, cadre, mais privilégiée d'être consultée par ma hiérarchie quand il le fallait, deux personnes m'ont fait confiance, m'ont donné de la valeur, cela peut paraître lassant pour elles, je ne cesserai de dire merci à Dieu pour leur passage dans ma vie jusqu'à mon dernier souffle.


Le modèle de manager, n'est pas celui qui écrase pour dominer, mais celui qui a compris qu'il doit regarder au bas de l'échelle pour comprendre ce qui ne tourne pas rond dans l'entreprise, si le personnel n'est pas satisfait, les clients ne seront jamais satisfaits, si le personnel n'est pas épanoui, l'entreprise ne rayonnera jamais. Il est évident qu'il y aura toujours des failles et des erreurs, toute œuvre humaine n'est pas parfaite.


Les ressources humaines ont pris une autre dimension, gérer les hommes c'est complexe mais c'est passionnant. J'ai géré les clients, puis mes clients internes, essayant tant bien que mal à résoudre leur préoccupation, je n'ai pas toujours réussi, mais j'ai énormément appris.

Quand tu sors d'une entreprise comme MTN, tu deviens une richesse pour les autres.




(J'apparais dans cette vidéo réalisée en mai 2020 depuis le lieu où je me trouvais en confinement)


Je voudrais publiquement rendre hommage à ces personnes qui m'ont fait confiance, qui m'ont coaché, qui m'ont permis d'être ce que je suis devenue, qui m'ont fait grandir, qui m'ont permis d'exploiter ce qui était caché en moi, souffrez que je vous nomme, vous êtes des pierres précieuses à mes yeux :

- Freddy Tchala

- Zain Reddiar

- Patricia Bombo Coulibaly

- Marie Chantal Coulibaly

- Eliane Kodjo

- Eva Malan Aka

- Awa Diarra

- Dominique Remarck ( que son âme repose en paix)

- Naminsita Bakayoko

- Jocelyn Adjoby

- Hyacinthe Seka

- Eloge Beonao

- Désiré Nindjin

- Julien Kouakou

- Armel Assohou

- Souleymane Ouattara

- Emmanuel Forson

- Evelyne Tokpanou

- Aicha Ouattara

- Thierry Anoh

- Djibril Ouattara ( la collaboration a été brève, mais je suis reconnaissante)



Grand merci à tous mes champions, ces collègues de différentes directions qui répondaient sans hésiter à mes sollicitations afin de booster le staff, ils n'étaient pas obligés de m'aider d'autant plus que cela ne faisait pas partie de leur travail, mais ils étaient là pour moi, pour l'entreprise ( Amy, Patrick-Olivier, Ernest, Maboya, Dorothée, Albertine, Rukiya, Patricia, Franklin, Ahmed, Franck, Veronique, Astou, Sika, Françoise, Amos, Octave, Désiré, Elga, Edwige, Richmond, Aly, Charlène, Yves-Aymard, Christian, Rolande, Ruth, Regis, Marina, Alexis, Massara, Claudia, Nancy, Nadège, Amy, Marie-France, Angeline, Yves, Aubin, Daniel, Mairame, Euphrasie, Marc, Adama, Didier, Jules, Melissa...)


(Quelques activités organisées, la toute dernière à l'occasion de la journée internationale de la femme en image avant de m'envoler le 10 mars 2020)



(Candy bar à l'ivoirienne que j'avais mis sur mon bureau, qui suscitait pas mal de visites pour des pauses grignotages)



Aujourd'hui j'ai sorti un livre, tout doucement il se vend, il se savoure, ceux qui l'ont lu sont enchantés, je commercialise également de la purée de piment que je fais et j'ai d'excellents retours.

Dans quelques semaines, je proposerai des menus adaptés selon votre alimentation, pour manger correctement et équilibré, j'espère que vous me contacterez pour acheter votre menu adapté.


Je vous souhaite une excellente année, elle sera peut-être difficile parce que nous ne sommes pas encore sorti du trou, mais il suffit de nous accrocher à nos rêves, à nos passions, et à faire ce que nous aimons le plus, alors nous ferons des exploits !





432 vues2 commentaires
bottom of page